Béatrice Nicodème romancière

Des livres numériques

Rien ne remplacera jamais le plaisir de feuilleter un livre, d’y coller son nez pour sentir l’odeur de l’encre, de mettre des points d’exclamation dans la marge, voire même d’y corriger des fautes d’orthographe ! Mais quel plaisir, aussi, de voyager avec des kilos de lectures qui ne pèsent que quelques grammes... Certains de mes romans et recueils de nouvelles n’existent aujourd’hui qu’en version poids-plume.

(« Les Conjurés de décembre »), dans les Alpes de Haute-Provence, une intrigue policière autour du coup d’Etat de Napoléon III.
(« Le Secret de Sir Adrian F. »), un peintre un peu inquiétant dans l’Angleterre victorienne.
(« Faux frère »), une intrigue psychologique qui fait ressurgir de noirs souvenirs.
(« Mensonges »), un face-à-face haletant qui dure une nuit entière.
(« L’Enigme Leprince »), l’histoire vraie de la disparition d’un inventeur.
(« La Mort au doux visage »), un suspense psychologique.
(« Une chouette blanche et un grain de folie »), 3 contes pour les jeunes lecteurs.
(« Plume m’a dit »), un conte tendre et mélancolique pour les très jeunes lecteurs.
(« Dicopolar ») pour les jeunes... et les moins jeunes.

 
Accueil du site | Plan du site | Informations légales | Espace privé | Statistiques | RSS fr